Eco-gestes et conseils pour cuisiner écologique:

cuisson ecologique

Le rendement énergétique d'une cuisinière à gaz est d'environ 50 % c'est-à-dire qu'elle consomme deux fois plus d'énergie que ce qu'elle transmet aux aliments pour les réchauffer ou les cuire. Celui d'une cuisinière électrique à plaque en fonte est de 60% et celui d’une plaque électrique à induction de 90% selon les données d'Eco-sapiens et 24pm.

Selon une enquête de TNS Sofres: 49% des foyers possèdent en 2005 une plaque électrique de cuisson et 51% une gazinière, 5% d’entres eux ont une plaque à induction, l’arrivée sur le marché des plaques électriques à induction est donc très récente.

A défaut de cuisiner au four solaire, chacun de nous peut donc suivre de petites consignes simples en cuisine qui font faire des économies et améliorent notre environnement. Voici une liste des meilleurs éco-gestes à suivre:

  • Lorsque vous cuisinez, couvrez vos casseroles pour éviter les pertes de chaleur. Cela réduit de 30% à 50% la dépense d’énergie et fait gagner du temps!

  • Préférez l’utilisation de casseroles à pression qui permettent des économies d'énergie jusqu'à 70%.

  • Préférer la cuisson à la vapeur pour les légumes, c'est plus rapide.

  • Fabriquez une marmite norvégienne avec de vieux habits en laine par exemple, son utilisation pourra vous permettre d'économiser jusqu'à 150% lors de la cuisson de pommes de terres et préparation de ragoûts.

  • Vérifiez le joint de votre frigo/congélateur, s'il n'est pas étanche vous payez environ 10% d'électricité de plus par an. Nettoyez également l’arrière du réfrigérateur régulièrement, et dégivrez le congélateur environ tous les six mois (3mm de givre augmente de 30% la consommation électrique).

  • Lancez le lave-vaisselle uniquement lorsqu’il est rempli, vous pouvez économiser jusqu'à 30€ par an! Une vaisselle faîte à la main utilise plus d’eau.

  • Adaptez la taille du brûleur ou de la plaque chauffante à celle du récipient : le diamètre du brûleur doit être légèrement inférieur à celui du récipient, ce qui dépasse est de l'énergie perdue.

  • Si vous réchauffez un plat, utilisez le micro-ondes qui consomme 75 fois moins d’énergie qu’un four traditionnel.

  • Avant de placer des aliments chauds dans le frigo, laissez les refroidir. Inversement, avant de cuire des produits congelés, laissez les récupérer la température ambiante!

  • Adaptez la taille du récipient au volume des aliments et minimisez l'eau nécessaire à votre cuisson, cette dernière consomme énormément d'énergie pour devenir chaude, il est d'ailleurs plus rapide et efficient de la réchauffer avec une bouilloire avant de la mettre dans votre récipient de cuisson.

  • Pour des plaques électriques classiques, coupez l'alimentation des plaques chauffantes avant la fin de cuisson : la chaleur résiduelle est suffisante pour terminer votre plat. Faites votre cuisine sur une seule plaque électrique avec plusieurs ustensiles.

  • Placez un aérateur ou limitateur de débit sur le robinet qui peut permettre une économie d'eau allant jusqu’à 30%, et n'hésitez pas à réutiliser cette eau. En hiver, ne jetez pas votre eau chaude usée directement dans l'évier, elle contient une quantité d'énergie importante qui peut réchauffer la pièce.

  • Choisissez vos équipements électroménagers faiblement consommateurs d'énergie de classe A ou A+, vous y gagnerez rapidement en économies d'électricité!

  • Pensez à recycler vos déchets alimentaires pour fabriquer du compost pour votre potager et vos plantes!

  • Choisissez des produits écologiques pour votre vaisselle et n'achetez pas d'équipement électroménager superflus!

  • Buvez l’eau du robinet plutôt que de l’acheter en bouteille, ce qui coûte 100 fois plus cher et nécessite l'utilisation de ressources (transport, fabrication et recyclage du plastique...).

  • Limitez l’utilisation d’aluminium car sa production nécessite beaucoup de ressources et d’énergie

Vous avez un four solaire? Estimez son amortissement écologique et économique!

Téléchargez la table de calcul de l'Atlas de la Cuisine Solaire pour calculer à chaque utilisation de votre four solaire ou barbecue solaire: le montant en Euros, la quantité de Co2 et de déchets nucléaires que vous auriez émis en cuisinant avec un four ou une cuisinière classique (électrique ou à gaz)! Il vous suffit d'entrer le temps de cuisson de votre recette pour voir s'afficher les équivalences...

Economies gaz et électricité avec four solaire.

Derniers commentaires sur l'Atlas de la Cuisine Solaire:

Romain: Bonjour Lulu, je te répond ici car je n'ai pas ton mail. J'ai commencé comme toi à m'intéresser à la cuisine solaire et puis j'ai adhéré à diverses associations qui fabriquent des fours solaires et participé à diverses activités. Petit à petit j'ai accumulé de l'information qu'il m'a paru intéressant de partager à travers ce site. Si tu veux utiliser du contenu, tu es libre à condition de faire référence à l'Atlas de la Cuisine Solaire.

Lulu: Hello! Je trouve votre site vraiment intéressant. Je voudrait utiliser certaines informations pour un exposé mais je dois m'assurer de la fiabilité du site. Qui êtes-vous en fait et pourquoi faites-vous ce site? Merci

Annick : Romain, t'es génial, bravo de mettre ton savoir faire informatique au service du solaire, au delà de tes propre intérêt. A Genève la saison est de retour, voir ton site me motive. Merci Annick

Romain : Au Sénégal je ne sais pas, mais si vous trouvez une association ou un fabriquant, indiquez le nous et nous ajouterons les contacts a la mappemonde avec plaisir!

Agalou : Peut-on se procurer une alsol k14 au sénégal et à combien? Merci de renseigner!!

MB : Un superbe site sur les différentes façons de travailler avec le solaire. J'ai un Blog qui débute la dessus et pas mal d'expérience sur le sujet: nosressourcesnaturelles.over-blog.com. A très bientôt!

Joblow : Super belle instalation dans vos photos... moi je veux chauffer mon eau avec le soleil, mes besoin sont 1040 litres x 2 par jour, alors si vous avez des infos pour moi, merci!

Romain : Avoir les deux c'est tout simplement parfait pour cuisiner tout type de plat ;o) Le four solaire permet plus facilement de cuisiner quand il y a quelques nuages qui passent car il retient la chaleur, le barbecue solaire est plus puissant mais si le temps est médiocre, elle est moins performante..

Bibie : Coucou! Je veux investir un petit peu cette année pour commencer :) mais j'hésite entre barbecue ou four solaire

Edouard : Un exposé à faire et là je tombe sur vous, c'est génial, merci beaucoup pour toutes les informations que vous m'avez fournies

Elisa : Vive la cuisine au four solaire!

Thomas : Bonjour, je commence à m'intéresser à la cuisson solaire pour l'été prochain. Je pense construire mon propre cuiseur solaire et votre site m'a donné de bonnes pistes! Merci

Victor : Ce site est très intéressant et très complet, félicitations pour le travail de recherche qui a été mené!

Serge : Bonjour à tous, n'hésitez pas, la cuisson solaire ça fonctionne vraiment. J'expérimente en banlieue de Bruxelles à environ 50° de latitude nord et en ce début avril la température de mon four boite bricolé maison avec du carton, une vieille vitre et du papier aluminium dépasse déjà les 100°C.

Poster un commentaire


Eco-responsabilité:

CO2 Data Les experts avancent que 350 parties par million de Co2 dans l'atmosphère
constitue le seuil maximal acceptable pour l'humanité. L'Atlas de la Cuisine Solaire compense les émissions de Co2 qu'il génère avec www.durable.com.

Partenaires:

© Copyright
Atlas de la Cuisine Solaire:

Toute reproduction même partielle du contenu du site est interdite sans autorisation.